Domestiquer les odeurs : L’Odorat et la construction de l’espace privé (XVIIIe – XIXe siècles)

Journée d’étude organisée par

Laurent Baridon (Lyon2 / LARHRA) et Érika Wicky (Collegium de Lyon / LARHRA)

Mercredi 5 juin 2019

9 h – 18 h

Résidence du Collegium de Lyon

Campus Descartes – ENS de Lyon

 

9h Accueil des participant·e·s

 

9h30 – 9h45 :

Laurent Baridon, université Lumière Lyon 2 / LARHRA et Érika Wicky, Collegium de Lyon / LARHRA

Introduction

 

9h45 – 10h45 Présidence de séance : Laurent Baridon, université Lumière Lyon 2 / LARHRA

 

– Manola Antonioli, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette

Peter Sloterdijk et la « miasmologie »

 

– Suzel Balez, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette / CRESSON

L’habituation, un phénomène-clef dans la construction des (in)tolérances olfactives

 

10h45 – 11h15 Pause-café

 

11h15 – 12h15 Présidence de séance : Érika Wicky, Collegium de Lyon / LARHRA

 

– Olivier Zeller, université Lumière Lyon 2

Ni bruit, ni peuple, ni odeurs : genèse de l’immeuble bourgeois à Lyon au XVIIIe siècle

 

– Jean-François Cabestan, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Effluves et distribution à Paris au XVIIIe siècle

 

12h15 – 13h45 Pause déjeuner

 

13h45 – 14h45 Présidence de séance : Mylène Pardoen, Maison des Sciences de l’Homme Lyon St-Étienne

 

– Aurélien Davrius, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais

S’isoler ou se servir des odeurs ? Quelques principes théoriques au Siècle des Lumières

 

– Jean-Alexandre Perras, Institut d’études avancées de Paris

Pour jouir sans délai des maisons de plaisance : les vernis sans odeur au XVIIIesiècle

 

14h45 – 15h15 Pause-café

 

15h15 – 16h45 Présidence de séance : Rémi Digonnet, Université Jean Monnet St-Étienne

 

– Érika Wicky, Collegium de Lyon / LARHRA

L’odeur de la peinture, un parfum d’atelier au XIXe siècle 

 

– Nicolas Personne, École du Louvre

Ce que l’Impératrice ne peut sentir. Les fumoirs de Napoléon III aux châteaux de Compiègne et de Fontainebleau.

 

– Naomi Guzman-Santana, Université d’Édimbourg

La fluidité des odeurs: l’architecture poreuse et le mélange de l’espace public et privé dans Les Trois Villes d’Émile Zola

 

 

16h45 – 17h Pause

 

 

17h – 18h

– Boris Raux, artiste plasticien

Dévoiler l’intime de nos odeurs : exemple d’une pratique artistique

Installation artistique : latent(e) on rue de Chevreul, 2019

 

 

Inscription en ligne obligatoire : collegium.université-lyon.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search