Domestiquer les odeurs : L’Odorat et la construction de l’espace privé (XVIIIe – XIXe siècles)

Journée d’étude organisée par

Laurent Baridon (Lyon2 / LARHRA) et Érika Wicky (Collegium de Lyon / LARHRA)

Mercredi 5 juin 2019

9 h – 18 h

Résidence du Collegium de Lyon

Campus Descartes – ENS de Lyon

 

9h Accueil des participant·e·s

 

9h30 – 9h45 :

Laurent Baridon, université Lumière Lyon 2 / LARHRA et Érika Wicky, Collegium de Lyon / LARHRA

Introduction

 

9h45 – 10h45 Présidence de séance : Laurent Baridon, université Lumière Lyon 2 / LARHRA

 

– Manola Antonioli, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette

Peter Sloterdijk et la « miasmologie »

 

– Suzel Balez, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette / CRESSON

L’habituation, un phénomène-clef dans la construction des (in)tolérances olfactives

 

10h45 – 11h15 Pause-café

 

11h15 – 12h15 Présidence de séance : Érika Wicky, Collegium de Lyon / LARHRA

 

– Olivier Zeller, université Lumière Lyon 2

Ni bruit, ni peuple, ni odeurs : genèse de l’immeuble bourgeois à Lyon au XVIIIe siècle

 

– Jean-François Cabestan, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Effluves et distribution à Paris au XVIIIe siècle

 

12h15 – 13h45 Pause déjeuner

 

13h45 – 14h45 Présidence de séance : Mylène Pardoen, Maison des Sciences de l’Homme Lyon St-Étienne

 

– Aurélien Davrius, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais

S’isoler ou se servir des odeurs ? Quelques principes théoriques au Siècle des Lumières

 

– Jean-Alexandre Perras, Institut d’études avancées de Paris

Pour jouir sans délai des maisons de plaisance : les vernis sans odeur au XVIIIesiècle

 

14h45 – 15h15 Pause-café

 

15h15 – 16h45 Présidence de séance : Rémi Digonnet, Université Jean Monnet St-Étienne

 

– Érika Wicky, Collegium de Lyon / LARHRA

L’odeur de la peinture, un parfum d’atelier au XIXe siècle 

 

– Nicolas Personne, École du Louvre

Ce que l’Impératrice ne peut sentir. Les fumoirs de Napoléon III aux châteaux de Compiègne et de Fontainebleau.

 

– Naomi Guzman-Santana, Université d’Édimbourg

La fluidité des odeurs: l’architecture poreuse et le mélange de l’espace public et privé dans Les Trois Villes d’Émile Zola

 

 

16h45 – 17h Pause

 

 

17h – 18h

– Boris Raux, artiste plasticien

Dévoiler l’intime de nos odeurs : exemple d’une pratique artistique

Installation artistique : latent(e) on rue de Chevreul, 2019

 

 

Inscription en ligne obligatoire : collegium.université-lyon.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.