« Lire en corps : la lecture symptomatique de l’odeur de sainteté » – Manon Raffard dans La partie et le tout: Partitions et (re)compositions des corps au XIXe siècle, Doctoriales de la SERD, 2021

Résumé  de l’autrice:

À travers les romans des frères Goncourt, de Huysmans, de Zola et de Lemonnier, cet article étudie la représentation littéraire de l’odeur de sainteté au regard des discours épistémologiques principaux de la seconde moitié du XIXe siècle. Dans ce contexte intellectuel anticlérical, le mythe chrétien de l’odeur de sainteté est analysé par les médecins et les scientifiques comme un phénomène pathologique. Bien que prenant en compte les esthétiques divergentes des auteurs sélectionnés, l’étude se concentre essentiellement sur l’ambiguïté qu’entretiennent les textes entre expérience indicible de l’extase et vision symptomatique du corps, notamment à travers le regard du romancier, regard lui-même redoublé par celui du médecin.

Continuer la lecture de « « Lire en corps : la lecture symptomatique de l’odeur de sainteté » – Manon Raffard dans La partie et le tout: Partitions et (re)compositions des corps au XIXe siècle, Doctoriales de la SERD, 2021 »

Olfactory Art and the Political in an Age of Resistance

Edited by Gwenn-Aël Lynn and Debra Riley Parr, Routledge, 2021.

Publisher’s presentation :

This book claims a political value for olfactory artworks by situating them squarely in the contemporary moment of various forms of political resistance.

Each chapter presents the current research and art practices of an international group of artists and writers from the United States, Canada, France, Germany, Switzerland, Thailand, Sweden, and the Netherlands. The book brings together new thinking on the potential for olfactory art to critique and produce modes of engagement that challenge the still-powerful hegemonic realities of the twenty-first century, particularly the dominance of vision as opposed to other sensory modalities.

Continuer la lecture de « Olfactory Art and the Political in an Age of Resistance »

Femmes, féminité et parfums au XIXe siècle: Imaginaires olfactifs et construction du genre [En ligne]

ffiche_Parfumerie-aux-fleurs-du-Bosphore.-Vers-1910.-Collections-de-la-Chambre-de-Commerce-et-du2019Industrie-Métropolitaine-Aix-Marseille-Provence

Atelier du XIXe siècle – Société d’études romantiques et dix-neuvièmistes organisé par Mathilde Leïchlé (Université de Paris / CERILAC), Érika Wicky (Lyon 2 / LARHRA) et Coline Zellal (Mucem), le 7 mai 2021 au mucem.

Le lien de connexion sera disponible sur le site du mucem à partir du 6 mai 2021.

Programme

Continuer la lecture de « Femmes, féminité et parfums au XIXe siècle: Imaginaires olfactifs et construction du genre [En ligne] »

NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’EXPERIENCE OLFACTIVE, dirigé par Xavier Bonnaud et Victor Fraigneau, Éditions Infolio, Mars 2021

Par leur emprise sur nos perceptions, nos affects et même notre mémoire, les odeurs font partie intégrante de notre environnement, à différentes échelles temporelles ou spatiales. Que leur diffusion soit maîtrisée ou non, elles s’inscrivent donc dans le rythme de nos milieux habités, dans l’architecture et dans le paysage. Dans les champs de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage, une conscience du sens de l’odorat émerge: une attention croissante se manifeste envers des problématiques de pollution, de confort olfactif lié à l’environnement, mais apparaît également une certaine sensibilité pour mettre en valeur une qualité, une identité olfactive. Continuer la lecture de « NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’EXPERIENCE OLFACTIVE, dirigé par Xavier Bonnaud et Victor Fraigneau, Éditions Infolio, Mars 2021 »

Une dynastie de parfumeurs du roi : les Gallois/Huet et la fabrique des apparences de la cour à la ville, 1686-1789 / A dynasty of king’s perfumers: the Gallois/Huet and the factory appearances, from the court to the city, 1686-1789 – Catherine Lanoë dans Artefact, 2020.

Osias Beert, Corbeille de fleurs

Continuer la lecture de « Une dynastie de parfumeurs du roi : les Gallois/Huet et la fabrique des apparences de la cour à la ville, 1686-1789 / A dynasty of king’s perfumers: the Gallois/Huet and the factory appearances, from the court to the city, 1686-1789 – Catherine Lanoë dans Artefact, 2020. »

The Smell of Risk: Environmental Disparities and Olfactory Aesthetics by Hsuan L. Hsu

Publisher’s presentation :

Our sense of smell is a uniquely visceral—and personal—form of experience. As Hsuan L. Hsu points out, smell has long been spurned by Western aesthetics as a lesser sense for its qualities of subjectivity, volatility, and materiality. But it is these very qualities that make olfaction a vital tool for sensing and staging environmental risk and inequality. Unlike the other senses, smell extends across space and reaches into our bodies. Hsu traces how writers, artists, and activists have deployed these embodied, biochemical qualities of smell in their efforts to critique and reshape modernity’s olfactory disparities.

Continuer la lecture de « The Smell of Risk: Environmental Disparities and Olfactory Aesthetics by Hsuan L. Hsu »

Art Scents : Exploring the Aesthetics of Smell and the Olfactory Arts by Larry Shiner

Publisher’s presentation :

Although the arts of incense and perfume making are among the oldest of human cultural practices, it is only in the last two decades that the use of odors in the creation of art has begun to attract attention under the rubrics of ‘olfactory art’ or ‘scent art.’ Continuer la lecture de « Art Scents : Exploring the Aesthetics of Smell and the Olfactory Arts by Larry Shiner »

Smell and Stereotype in 18th- and 19th-Century Visual Culture

Association for Art History Annual Conference – Birmingham, 14-17 April 2021

DEADLINE FOR SUBMISSIONS: Monday 19 October 2020

Ersy Contogouris, University of Montreal, ersy.contogouris@umontreal.ca

Érika Wicky, Université Lumière Lyon 2 / LARHRA, erika.wicky@univ-lyon2.fr

In the 18th and 19th centuries, the ‘olfactory revolution’ that reoriented conceptions of smell led to renewed meanings and functions of this sense in social life. The epistemological shift that strongly linked olfaction with the nervous system, the development of hygiene as a science, and the flourishing of the perfume industry contributed to transforming the significance of smell. The act of smelling thus became involved in many identity constructions such as nation, race, gender and class. Olfaction came to be gendered; for instance, as specific smells became associated with women, the act of smelling was seen as pertaining to the feminine by means of objects such as scent bottles that performed women’s supposed extra-sensitivity to smells, and perfume was increasingly used to bolster the association between women and flowers. At the level of nations, the high proportion of Italian and French perfumers in England contributed to the construction of national stereotypes.            

Continuer la lecture de « Smell and Stereotype in 18th- and 19th-Century Visual Culture »

Appel à communication: Goûter, toucher, sentir : les autres sens de la critique d’art (1747-1939)

Cycle de Journées d’étude organisé par

Laurence Brogniez, Université Libre de Bruxelles

Frédérique Desbuissons, université de Reims Champagne-Ardenne/HiCSA

Erika Wicky, université Lyon 2/LARHRA

 

Goûter, toucher, sentir : les autres sens de la critique d’art
(1747-1939)

L’esthétique, cette science des sensations, ne s’occupe pas de celles du toucher et du goût, de l’odorat ; quoiqu’agissant sur nous avec plus de force que les autres, elles sont cependant trop grossières pour avoir aucun rapport avec les beaux-arts […]. Les beaux-arts ne se font que pour l’ouïe et la vue […].[1]

Reprenant un lieu commun du sensualisme du XVIIIe siècle, Francesco Milizia rappelle la supériorité, dans le domaine de l’esthétique et des arts, de la vue et de l’ouïe par rapport aux sens de proximité considérés comme « bas » que sont le goût, l’odorat et le toucher. Cette hiérarchie des sens per se et dans l’appréciation des œuvres d’art a une histoire longue, complexe, voire paradoxale, dont témoigne la fortune de la métaphore lexicalisée du goût pour désigner la sensibilité artistique[2]. Continuer la lecture de « Appel à communication: Goûter, toucher, sentir : les autres sens de la critique d’art (1747-1939) »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search